Se faire couper les cheveux ! (3)
Catégorie :
Publié par Togorama le 19/5/2006
Si chaque fois que vous avez envie de changer de tête, vous vous y prenez bien, vous verrez que cela peut devenir une magnifique occasion de créer une vraie rencontre avec votre coiffeur. Cette aventure nouvelle doit toujours être prometteuse de belles émotions et de plaisir. Si vous êtes, étape 3, écoutée et bien conseillée.

Personne ne vous connaît mieux que vous-même, voilà pourquoi il est essentiel d’exprimer votre sentiment sur les propositions que vous fera votre coiffeur. Posez des questions, émettez vos objections car c’est vous qui devrez vivre avec votre coupe au quotidien et pendant un certain temps.

Vous devrez être à l’aise et heureuse de votre nouvelle image. Et comme c’est vous qui payez, toutes précautions sont bonnes à prendre avant le premier clac de ciseaux ! Les coups de ciseaux hasardeux sont souvent mortels pour le moral ! Vous êtes une personne vivante, pas une photo dans un catalogue, ni même une œuvre d’art statique. Votre coupe doit vous aller comme un jean bien moulant. La beauté doit se vivre dans la simplicité du mieux-être !

D’un autre côté, ne soyez pas bornée comme une mule. Tendez vous aussi une oreille attentive aux objections intelligentes d’ordre technique que vous opposera votre coiffeur. Vous l’avez choisi avec soin pour ses compétences avérées, cela laisse présager qu’il en connait un rayon.

Un bon technicien à l’écoute de la personnalité de sa cliente, s’il ressent bien la cadence, doit pouvoir sans trop de difficulté faire s’accorder au « la » de son diapason, la technique, votre personnalité, votre mode de vie, votre morphologie, les contraintes intrinsèques à vos cheveux et la sacro-sainte mode. Il doit réussir à vous donner une allure « à la manière de » sans jamais faire de vous un clone de X ou de machin. Car vous êtes bien plus qu’une tête fixe d’entraînement ou qu’une tête en mousse pour maintenir les perruques en forme !

Ce rapport de confiance établi et garanti vous passerez à la pratique lors d’un second rendez-vous. Comme vous aurez pris une part active au processus vous aurez réuni un maximum de chances d’obtenir le résultat qui vous vaut ! Car, vous l’avez compris, le technicien est à votre service.

D’ailleurs, en parlant de service, vous reconnaissez que les métiers de la coiffure comme tous les métiers de l’univers de la beauté sont bien des métiers de service. Cela sous-entend que votre coiffeur a bien choisi d’être au service de sa précieuse clientèle en embrassant cette profession. Par conséquent, en aucun cas il ne saurait rechigner à vous accorder ce premier rendez-vous d’échange.

Rendez-vous qui en aucun cas ne pourra être payant, puisqu’il s’agit bien de mieux servir la cliente que vous êtes. S’il n’est pas à même de comprendre à quel point vous avez besoin de cette étape pour vous rassurer et lui être fidèle, une conclusion s’impose pour votre bien-être et celui de votre porte monnaie : il est persona non grata avec ses ciseaux frénétiques dans votre royaume capillaire.

C’est comme les melons, au suivant sans état d’âme ; et ce, malgré le fait qu’il jouisse d’une renommée longue comme deux fois le tour de la planète.