Togorama.com - Accueil
 
La Première Communauté Togolaise
Inscrivez-vous!
  Accueil Actualité Membres Plan du Site Forum
Navigation
Culturama
Sondages
Comment avez vous connu Togorama
En surfant sur le Net
Par le moteur Google
Recherche sur Yahoo
De la part d'un(e) Ami(e)
Qui est en ligne
9 utilisateur(s) en ligne (dont 1 sur )

Membre(s): 0
Invité(s): 9

plus...
Politique : 
Posté par webmaster le 18/12/2007 (1750 lectures)
Politique

Le programme de société présenté lundi au parlement par le Premier Ministre togolais Komlan Mally n'a pas recueillit l'assentiment de l' Union des Forces de Changement (UFC), principal parti de l'opposition togolaise, a constaté APA à Lomé.

«Ce programme présenté oralement ne nous convainc pas », a déclaré M. Jean-Pierre Fabre député de l'UFC à l'Assemblée nationale togolaise.

M. Fabre a indiqué que son parti n'a pas eu le temps matériel pour analyser tout le programme d'action du Premier Ministre.

«Nous ne pouvons pas approuver tout de suite un programme qui a été présenté pendant plus d'une heure », a-t-elle soutenu.

Les députés du principal parti de l'opposition togolaise n'ont même pas pris part au vote de la loi.

«Nous n'avons pas pris part au vote parce que nous ne voulons pas nous rendre complice de la violation du règlement intérieur », a expliqué Jean-Pierre Fabre.

Pour l'UFC, la déclaration de politique générale doit être votée par bulletin secret conformément aux dispositions de l'Assemblée nationale. Ce que confirme l'article 65 du règlement intérieur.

Dix députés de l'UFC ont demandé l'application du règlement intérieur qui veut que "lorsque dix députés le demandent, qu'on puisse procéder à un vote au bulletin secret", a expliqué M. Jean-Pierre Fabre, Secrétaire Général du parti.

Par contre, les députés du Rassemblement du peuple togolais (RPT-au pouvoir), majoritaires avec 50 élus, ont souhaité un "vote à main levée", estimant qu'il y a vice de forme dans la procédure de l'opposition, représentée par l'UFC.

Dans le camp du RPT, on estime que le gouvernement doit « exister ». «La confiance doit être donnée au gouvernement afin qu'il puisse travailler », a indiqué Dama Dramani, porte-parole du groupe parlementaire RPT.

A la fin du vote, quarante deux députés (dont 41 du RPT et 1 du CAR) sur 77 ont approuvé le projet de société du gouvernement Mally. L'UFC ne s'est pas prononcée lors du vote, les trois autres députés du CAR ayant voté contre.

Nommé la semaine dernière, le nouveau Premier ministre togolais, Komlan Mally, a obtenu la confiance de l'Assemblée nationale après sa déclaration de politique générale, conformément à l'article 67 de la Constitution.



Autres articles
15/01/2009 -
11/11/2008 -
13/10/2008 -
13/10/2008 -
02/05/2008 - Plus de 1,2 million de dollars des bailleurs de fonds pour des ARV au Togo
02/05/2008 - Les ONG souhaitent une commission "efficace"
01/04/2008 -
01/04/2008 - Environnement : le gouvernement se veut vertueux
06/03/2008 -
06/03/2008 - 14e Edition Election Miss Togo

Connexion
Recherche
Sur Togorama

Accueil | Messagerie | Contacter-nous | Membres | Plan du site | Forum

Copyright © 2005-2006 Togorama, tous droits réservés
Conception et code par l'équipe Togorama avec la technologie XOOPS

Page générée en 0.136 Secondes | 1 requêtes Sql